Conseil Permis

Conseil Permis

Acuité visuelle et permis de conduire

10 à 12% des accidents de la route serait dû à un problème de vue. Par conséquent, une bonne acuité visuelle est indispensable pour réussir votre examen du permis et conduire en toute sécurité. Vous portez des lunettes ou des lentilles, vous avez des problèmes de vue ? Découvrez si vous avez une acuité visuelle suffisante pour réussir votre permis de conduire !

  • L’acuité visuelle : tout savoir
  • L’acuité visuelle : la vue au volant
  • Le conseil d’expert d’8 Miles

L’acuité visuelle : tout savoir

L’acuité visuelle est la performance de notre vue. C’est notre capacité à distinguer les objets, les formes et les textes de près ou de loin. Concrètement, l’acuité visuelle mesure notre vue et indique si nous avons besoin d’une correction en portant des lunettes ou des lentilles. En conduite, la vue est un sens primordial pour votre propre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Acuité visuelle et permis
Comment connaître son acuité visuelle ?
Pour connaître son acuité visuelle, vous pouvez vous rendre chez un opticien ou encore chez un ophtalmologiste. Grâce à des tests de vision de près ou de loin, il sera possible de déterminer votre acuité visuelle sur une échelle de 10 pour chaque oeil. Généralement, une acuité visuelle basse se ressent naturellement lorsque l’on regarde la télévision, que l’on lit ou que l’on cherche à lire des informations à une certaine distance (des panneaux par exemple).

Quelle est l’acuité visuelle minimale légale pour conduire ?
La conduite nécessite une mobilisation totale de la vue. Pour passer son examen du permis de conduire, il est nécessaire que votre acuité visuelle minimale soit de 5/10ème pour l’ensemble des deux yeux. Concrètement, si vous avez un oeil avec une vision 1/10ème, l’autre oeil doit obligatoirement avoir 5/10ème pour pouvoir rouler légalement. Dans le cas contraire, vous êtes dans l’obligation de porter une correction (lunette, lentille) pour pouvoir être autorisé à prendre la route.
Comment déclarer sa vue pour l’inscription au permis de conduire ?
Lors de votre inscription dans une auto-école (8 Miles de préférence), il est nécessaire de faire en parallèle une inscription auprès de la Préfecture. C’est à la Préfecture que vous devez déclarer votre acuité visuelle, et précisément si vous portez une correction. En effet, en complétant votre formulaire d’inscription auprès de la Préfecture vous signez une déclaration sur l’honneur et vous signalez l’existence ou non de certaines maladies, notamment celles de la vue.
Il s’agit d’une déclaration sur l’honneur, aucune visite médicale n’est obligatoire. Cependant, il est recommandé de consulter un ophtalmologue tous les 2 ans pour vérifier sa vue surtout à partir d’un certain âge.
Est-ce que notre acuité visuelle est vérifiée le jour de l’examen du permis de conduire ?
Lors de votre inscription auprès de la Préfecture, si vous déclarez porter des lunettes, vous devrez les avoir sur vous le jour de l’examen du permis de conduire. En revanche, si vous ne déclarez rien, votre vue n’est pas forcément vérifiée même si vous n’avez pas une acuité visuelle optimale. Cependant, attention, certain inspecteur peuvent vous demander, une fois au volant, de lire les plaques d’immatriculation des voitures stationnées devant vous. Dans tous les cas, l’acuité minimale pour le permis de conduire est requise et imposée pour la sécurité des autres usagers mais aussi pour la vôtre.
Quelles sont les sanctions en cas d’acuité visuelle trop basse pour conduire ?  
La conduite avec des lunettes ou des lentilles de contact est donc autorisé. Si le minimum légal est atteint avec des lunettes correctrices, elles doivent obligatoirement être porté lors de la conduite. Cela fait l’objet d’une mention sur le permis de conduire. Dans le cas où les lunettes ne sont pas portées en cas de contrôle, et donc que l’acuité visuelle est trop faible pour prendre le volant, le conducteur risque une sanction. Conduire un véhicule à moteur sans respecter une restriction d’usage mentionnée sur le permis de conduire (exemple : des lunettes) est sanctionné par une amende de 135€ et d’un retrait de 3 points.

L’Acuité visuelle : la vue au volant

La vue au volant peut varier en fonction de la vitesse, des conditions météo, et ce peu importe notre acuité visuelle ! 8 Miles vous dit tout concernant l’acuité visuelle et la vitesse. Les aménagements spécifiques du code de la route, la conduite avec des lunettes de soleil. Vous aurez toutes les infos’ pour conduire prudemment 🙂

Acuité visuelle au volant
L’acuité visuelle et la vitesse au volant
Plus un conducteur roule vite, plus son champs visuel est réduit. Le champs visuel se compose de la vision directe (ce que l’on voit devant nous) et de la visions périphérique (ce que l’on voit sur les côté en ayant la tête droite). Lorsque que l’on roule à toute allure, la vision périphérique disparaît et notre champs visuel se concentre sur la zone centrale, la vision directe. Rouler à grande vitesse réduit donc l’analyse de notre environnement, réduit notre anticipation et provoque généralement des accidents.
Quels sont les aménagements prévus en fonction de la vision des conducteurs ?
La signalisation du code de la route est donc adaptée en fonction de la limitation de vitesse. En effet, selon notre environnement (agglomération ou autoroute par exemple) les panneaux de signalisation ne sont pas implantés de la même manière. Sur l’autoroute, la couleur bleue permet d’être vue à environ 500m et les panneaux sont en biais pour entrer dans notre champs visuel. En agglomération, la vitesse est limitée à 50km/h pour pouvoir profiter complètement de notre champs visuel et avoir une vision périphérique. Cela nous permet d’identifier les dangers présents sur le trottoir, comme les piétons par exemple.
Les lunettes de soleil sont elle autorisées pour la conduite ?
Suivant la catégorie de lunette de soleil, vous êtes autorisés ou non à les porter pour la conduite. Les catégories vont de 0 à 4, les lunettes appartenant à la catégorie 0 sont celles qui protègent le moins des rayons du soleil. En effet, elles laissent passer 80% de la lumière. A contrario, les lunettes de soleil à indice 4 laissent passer moins de 10% de la lumière. Ces lunettes ne sont pas autorisées pour la conduite car elle altère les couleurs / la vision. En ce qui concerne le port de lunette pendant la conduite, il faut les porter uniquement pendant la journée et en cas de soleil.  

Le conseil d’expert d’8 Miles

La vue est l’un des facteurs les plus important pour un conducteur. En effet, 90% des informations utiles pour la conduire nous parviennent par les yeux. Attention, vous ne devez pas faire uniquement attention à votre vision mais aussi à celle des autres usagers. En effet, environ 20% des usagers de la route roulent avec un défaut visuel. Il est nécessaire d’être vigilant et de communiquer avec les autres usagers pour mieux anticiper leurs prises de décisions. Pour optimiser votre vision, nous vous conseillons de prendre rendez-vous environ tous les 2 ans chez un ophtalmologiste. Vous devez également rouler avec un pare-brise nickel chrome !